• Patient
  • IBODE
  • IDE

Cicatrisation par le miel

La mousse noire est positionnée sur des compresses imprégnées de miel médical. La tubulure sert à instaurer une dépression au niveau du pansement.

Publié le 19.05.2013

 

Un peu d'histoire

Le miel est connu depuis des millénaires pour ses propriétés thérapeutiques. Longtemps encore utilisé au 20ème siècle, il a été abandonné après la 2ème guerre mondiale peu à peu en faveur de produits plus modernes, plus innovants et ceci malgré l'abondante bibliographie portant sur ses propriétés thérapeutiques et faisant l'unanimité sur son efficacité.

Plus récemment

Depuis maintenant vingt cinq ans le centre hospitalier de Limoges l'utilise avec succès pour la cicatrisation des plaies très complexes dites de 2ème intention avec d'excellents résultats. Le mérite en revient au Professeur Descottes, entre 2004 et 2010 plus de 3000 plaies profondes infectées ou non ont été traitées au niveau de la paroi abdominale. Assurément le manque de connaissance et d'approfondissement de la matière médicale associé à la difficulté de maîtriser la stabilité du miel, denrée périssable, à la difficulté à sélectionner le type de miel  pour un usage médical ont conduit l'industrie pharmaceutique à se détourner de la matière première.

Pourquoi de nouveau « le miel » ?

Depuis une quinzaine d'année,  les recherches se multiplient dans le monde entier et s'attachent à mieux connaître les composants du miel. Aux vues des connaissances actuelles, le miel mérite mieux que notre curiosité mais toute notre attention de cliniciens particulièrement en milieu hospitalier compte tenu du grave problème des résistances bactériennes auxquelles nous devons faire face. Les trois propriétés pharmacologiques (antimicrobienne, cicatrisante et anti inflammatoire) qui sont parfaitement mise en évidence par des études in vitro et études cliniques nous conduisent à réétudier les effets du miel dans la cicatrisation

Utilisation pour la cicatrisation des dermolipectomies

La dermolipectomie étant une intervention particulièrement à risque de défaut de cicatrisation, nous proposons un système de pansement assurant à la fois un affrontement parfait des berges et un milieu propice à une cicatrisation optimale. Les caractéristiques cicatrisantes du  miel nous ont paru particulièrement adapté à ce type de plaie avec le système d'assistance à la fermeture de la plaie par le vide (V.A.C. / Vacuum Assisted Closure).

  • Une vidéo du protocole utilisé au Centre Hospitalier de Saint Brieuc est disponible en cliquant sur ce lien.
  • Le tiré à part du Dr LECHAUX sur l’état actuel des connaissances concernant le miel est disponible en cliquant sur ce deuxième lien.