• Patient
  • IBODE
  • IDE

Un symptôme fréquent

Douleurs

Il faut distinguer les douleurs qui surviennent rapidement après l'opération et les douleurs à distance de l'opération. Bien entendu, la douleur doit, en tout premier lieu, être quantifier. Une douleur intense et persistante impose de voir un médecin soit en ville soit aux urgences de l’hôpital le plus proche. En revanche une douleur modérée, après un repas, sans signes accompagnateurs (fièvres, vomissements) signifie que le patient n'a pas assimilé les consignes alimentaires post opératoires.

Douleurs modérées

Certaines douleurs sont assez fréquentes en post opératoire. Elles cédent à un traitement antalgique simple (Paracetamol). Il faut différentier les douleurs de paroi dues à l'incision des douleurs plus profondes en rapport avec la cicatrisation de l'estomac. L'alimentation doit etre prise lentement dans un environnement calme et sans stress en respectant des quantités faibles voir très faibles par rapport aux habitudes antérieures.

Douleurs persistantes

La première consigne est de consulter votre médecin traitant sans tarder. Il vous prescrira un bilan sanguin dont le but est de mieux cerner la gravité éventuelle de la situation. Puis il contactera probablement votre chirurgien ou l'équipe qui vous suit. Si il n'est pas disponible n'hésitez pas a vous rendre aux urgences de l'hôpital le plus proche. Il faut éliminer une fuite sur le montage chirurgical appelée fistule qui est une situation préoccupante. Dans ce cas la douleur est accompagnée de fièvre et d'une sensation de malaise général.

Traitement classique

  • Paracetamol "orodispersible": 1g x 3 /jour quantité suffisante (QSP) pour 10 jours
  • Esoméprazole 20 mg : 1 cp /jour QSP 3 mois
  • Codoliprane 500/30 mg: 1 cp x 3 ou 4 /jour en systématique pendant 3 jours (si douleur plus intense)
  • le xanax par son effet anxiolytique est parfois très efficace à raison de 0,25 le matin, 0,25 le midi et 0,5 le soir.