• Patient
  • IBODE
  • IDE

Après toute intervention abdominale

Section de bride sous coelioscopie

Habituellement l'intervention est réalisée en urgence en raison d'un syndrome occlusif qui associe des douleurs abdominales avec un arrêt du transit, des vomissements et un météorisme abdominal (gonflement du ventre). L'intervention peut être faite sous cœlioscopie si l'occlusion est diagnostiquée précocement.

Section de bride unique sous coelioscopie

Objectif

Cette intervention consiste à sectionner la bride qui coince l'intestin grêle. Trois petits trous (orifice de trocart ) peuvent suffir. Si l'intervention se passe bien avec des conditions anatomiques favorables (une seule bride ), la reprise du transit est rapide et l'hospitalisation est courte (2 à 3 jours).

Suites opératoires

A son réveil, le patient a une sonde gastrique et une perfusion. Une sonde vésicale permet de quantifier la diurèse (fonctionnement des reins). Un lever précoce est conseillé. Les boissons sont autorisées le lendemain soir ou plus généralement dès la reprise du transit (passage des premiers gaz).

Le surlendemain, en l'absence de nausées, le patient est autorisé à prendre un repas léger (soupe et laitage). Les perfusions sont otées à J+2 après avis de l'anesthésiste. Les antalgiques sont alors pris par la bouche. Une sortie est envisagée avec prescription d'un arrêt de travail de 2 à 4 semaines en fonction de l'état général du patient.

Par la suite, le patient revoit son chirurgien à un mois de l'intervention.

En cas de résection de l'intestin grêle ou d'adhésiolyse difficile

Objectif

La situation est plus complexe. L'existence d'une suture sur l'intestin ou de zone fragilisée sur ce dernier, empêche une reprise rapide du transit. Le risque principal est la survenue d'une fistule du grêle qui ne survient que rarement. Pour ne pas passer à cote du diagnostic de fistule du grele, le chirurgien laisse volontier dans le ventre un drain (ou une lame multitubulée) à proximité de la zone d'intestin fragilisée. Si l'écoulement a ce niveau a un aspect de liquide digestif, il s'agit d'une perforation intestinale (ou fistule).

Suites opératoires

Une antibiothérapie intraveineuse est prescrite pendant les premiers jours (phase de reprise du transit). Au troisième jour après l'opération, la lame peut être mobilisée. Si le patient n'est pas nauséeux, une alimentation liquide peut etre démarrée.

A J+4, un repas solide plus consistant est proposé au patient et les perfusions sont arrétées. La lame multitubulée est otée à J5, alors que l'alimentation normale est reprise. Après une semaine d'hospitalisation le patient peut sortir de l'hopital avec un arrêt de travail de 2 à 4 semaines. Les fils de la cicatrice sont enlevés au 7 ème ou 8 ème jour post opératoire.

Des soins infirmiers à domicile sont prescrit pour le suivi de la cicatrisation de la paroi.

Actus INTERVENTIONS

  • Hernie hiatale de gauche à droite

    L'intervention consiste à réduire la hernie (remettre l'estomac dans l'abdomen) et à rétrécir l'orifice (rapprochement...
  • Chirurgie en "LIVE"

    La chirurgie en direct « live » offre à tous la possibilité de regarder la chirurgie en temps réel. Ce procédé montre...
  • Cure d’eventration par voie mixte

    Cette intervention comporte un temps de chirurgie classique et un temps de chirurgie cœlioscopique. La fin de l’intervention...
  • Le format "6K" en videochirurgie

    La technologie 6K est maintenant disponible depuis peu au bloc opératoire. Les chirurgiens se sont habitués à travailler...
  • Cholecystectomie chez le super-obèse

    La coelioscopie a transformé le pronostic de ce type d'intervention. Il n'est plus nécessaire de faire de grandes incisions...

>> Toutes les actualités

Vidéos INTERVENTIONS

>> Toutes les videos