• Patient
  • IBODE
  • IDE

Une intervention fréquente

Cure de hernie inguinale sous coelioscopie

La cure de hernie inguinale est souvent réalisée sous cœlioscopie en ambulatoire.

  • Prise en charge ambulatoire

La majorité des hernies sont maintenant opérée en ambulatoire.

Conditions

Cette technique s'adresse à des patients en bon état général, accompagnés, dont le domicile est proche de l'hôpital (moins de 45 mn). Cette procédure nécessite une prise en charge en équipe avec une bonne coordination entre soignants, anesthésiste et chirurgien. Le patient est préparé à cette intervention dés la consultation. Il doit prendre une douche à l'hibiscrub (savon chirurgical) la veille et le matin de l'intervention. L'ordonnance d'antalgiques post opératoire est confiée au patient lors de cette consultation préopératoire pour que le traitement soit acheté en pharmacie avant l'intervention.

Hospitalisation

La veille de l'opération le patient s'alimente normalement. Il est conseillé de prendre un repas léger le soir. L'hospitalisation a lieu à 7h le matin. Le patient doit être strictement à jeûn. A son arrivée dans le service d'ambulatoire, l'infirmière vérifie son dossier et met au patient des bas de contention en prévention de la survenue éventuelle d'une phlébite .

A son retour du bloc, un repas léger est servi au patient. Une des clefs de la réussite de cette prise en charge, en dehors de l'intervention chirurgicale elle-même, est la réhabilitaion précoce. Le patient est invité à se lever, à se mobiliser et à s'alimenter dès que possible.

Sortie

la sortie est autorisée, après visite de l'anesthésiste et du chirurgien entre16 et 18h. La douleur doit ètre tolérable (il s'agit plus d'une gène) et la marche lente doit être possible. Le chirurgien s'assure que le patient a pu s'alimenter et a pu aller aux toilettes sans difficultés.

 

  • Prise en charge classique

Si le patient ne satisfait pas aux conditions de la chirurgie ambulatoire, l'entrée dans le service a lieu la veille de l'opération. Il y a une préparation cutanée de la zone opératoire (douche antiseptique et dépilation localisée)

Intervention

Elle est courte, sous anesthésie générale. Le patient est conduit au bloc opératoire le matin à jeûn avec une perfusion. L'intervention débute dés que l'anesthésie générale est faite. Elle consiste à fermer et à renforcer l'orifice pariétale. En coelioscopie, le chirurgien utilise une prothèse pariétale ("plaque") non résorbable. Les boissons et un repas léger sont autorisées dès le retour du bloc. Dans tous les cas, un lever précoce est conseillé.

Le lendemain et les jours suivants

Le lendemain de l'opération, le patient est alimenté normalement et la sortie est préparée. le patient quitte le service avec une ordonnance d'antalgique et d'anti-inflammatoire. L'arrêt de travail est de 15 jours ou de 1 mois en cas de travailleur de force. Après l'hospitalisation, une consultation avec le chirurgien est programmée à un mois de la date d'intervention.

NB:

Les patients jeunes sont préférentiellement pris en charge en ambulatoire. Le port de SLIPS SERRES améliore le confort du patient.

 

  • Incidents et complications

Ecchymose

Cet incident est sans gravité. Il se traduit par l'apparition d'un"bleu" au niveau de la verge ou du scrotum. Cette coloration est indolore et peut apparaître secondairement (8 à 24 heures après). Elle disparaît en général en 8 à 10 jours. Il n'y a pas de traitement particulier. Un hématome profond peut survenir. Il est responsable de douleurs prolongés et d'un allongement de l'incapacité de travail. La régression se fait en 4 à 6 mois.

Douleur

Après une opération de hernie inguinale, les douleurs sont modérées. Au repos, le confort est restauré en 3 à 4 jours et à l'effort il y a habituellement une sensation de tension locale pendant une quinzaine de jours. Le traitement contre la douleur doit être pris de façon systématique. Dans certains cas le mode de fixation de la prothèse peut être responsable de douleur. En cas d'utilisation d'agrafes, la douleur disparaît avec la résorption des agrafes.

Collection

Une petite collection locale peut se produire à l'ancien site de hernie mimant une récidive herniaire. Il s'agit dans la majorité des cas d'une collection liquidiènne appelée "sérome ". Ce bombement local provisoire est indolore. Ce problème rare se produit d'autant plus souvent que la hernie est ancienne et volumineuse.

Cicatrisation

En cas de pansement par colle biologique, l'écoulement d'eau lors de la douche ne pose aucun problème. Il n'y a pas de risque de surinfection. Le port de ceinture est souvent gênant au début du fait du contact entre les cicatrices et la ceinture surtout en position assise. Dans ce cas, Il est conseillé de porter des pantalons de type "jogging".

Récidive

Quelle que soit la technique utilisée par le chirurgien, il y a un risque de récidive. Ce problème peut survenir à distance de l'intervention mais parfois aussi assez précocement si il se produit un glissement de la prothèse. Ce glissement est favorisé par la reprise trop précoce d'efforts intenses ou par des conditions locales défavorables (grosse hernie ancienne, récidive après technique classique).

Infection de prothèse

Cette complication est rare. Elle se traduit par des douleurs associées à une fièvre inexpliquée et à une suppuration chronique sur un orifice cutanée. Un traitement antibiotique peut être tenté mais la guérison n'est le plus souvent obtenue qu'au prix d'une réopération qui consiste à enlever la prothèse.

 

  • Antibioprophylaxie

Pour diminuer le risque d'infection du site opératoire, des sociétés savantes ont élaboré des recommandations qui valident l'utilisation d'antibiotique pendant l'intervention. Ces indications sont bien connues des anesthésistes qui sont, comme votre chirurgien, très orientés vers cette problématique de prévention des complications infectieuses. Le diaporama de ces recommandations est disponible en cliquant sur le lien ci-dessous:

RECOMMANDATIONS (mise à jour du 18 juin 2011 par le Dr Christophe AVELINE)

Actus INTERVENTIONS

  • Chirurgie en "LIVE"

    La chirurgie en direct « live » offre à tous la possibilité de regarder la chirurgie en temps réel. Ce procédé montre...
  • Cure d’eventration par voie mixte

    Cette intervention comporte un temps de chirurgie classique et un temps de chirurgie cœlioscopique. La fin de l’intervention...
  • Le format "6K" en videochirurgie

    La technologie 6K est maintenant disponible depuis peu au bloc opératoire. Les chirurgiens se sont habitués à travailler...
  • Cholecystectomie chez le super-obèse

    La coelioscopie a transformé le pronostic de ce type d'intervention. Il n'est plus nécessaire de faire de grandes incisions...
  • Chirurgie colique "single port"

    Cette technique est une évolution naturelle de la cœlioscopie digestive. La paroi abdominale n'est plus le site de multiples...

>> Toutes les actualités

Vidéos INTERVENTIONS

>> Toutes les videos