• Patient
  • IBODE
  • IDE

Duodenopancreatectomie céphalique

Le pancréas: un organe important pour la digestion entouré par les vaisseaux digestifs

Cette intervention est complexe du fait de la situation anatomique de la téte du pancréas. cette zone est un carrefour entre les voies biliaires, les voies pancréatiques et le circuit digestif. D'autre part les rapports vasculaires de la tète du pancréas sont constitués de gros vaisseaux qui sont l'aorte, la veine cave et le tronc porte. Les risques spécifiques de cette intervention sont l'hémorragie et la fistule pancréatique. Ces deux complications sont graves et nécessitent parfois des reprises chirurgicales.

Modalités d'hospitalisation

Le patient est hospitalisé la veille de l'intervention. la préparation est standard en vérifiant que le dossier est bien complet avec en particulier une carte de groupe et un bilan sanguin récent. L'intervention est longue (de 4 a 5 heures) et la surveillance initiale est assurée par l'équipe de salle de réveil ou par les soins intensifs.

Suivi opératoire

A son réveil le patient a une sonde gastrique qui passe par le nez, une sonde vésicale, une perfusion de type cathéter central pour assurer sa nutrition et son hydratation jusqu'à sa reprise du transit et une lame multitubulée extériorisée dans le flanc droit.

Système de drainage

Le liquide qui s'extériorise a ce niveau fait l'objet d'une surveillance particulière par le chirurgien et l'équipe soignante. Initialement si il y a du sang dans la poche de recueil cela traduit soit l'évacuation d'un peu de sang résiduel soit une hémorragie. Si il s'agit de bile, l'anastomose bilio-digestive n'est peu être pas tout a fait étanche et le drainage sera a laisser en place plus longtemps. Si la quantité est abondante avec un aspect clair, il peut s'agir d'une fistule pancréatique. Dans tous les cas, un écoulement anormal devra être signalé en urgence au chirurgien réfèrent.

Prise de sang

Dés le premier jour après l'opération, un bilan sanguin est prélevé pour vérifier la stabilité de l'hémoglobine (saignement ou non), l'absence de pancreatite (amylase, et lipase) et la normalité du bilan hépatique (bon écoulement biliaire)

Surveillance

Le confort post opératoire s'améliore rapidement et le premier lever est possible dès J 3. A cette date, l'injection automatisée de morphine est arrêtée. En cas de problème a J 6, si on note un écoulement suspect sur la lame , on peut rechercher une fistule pancréatique par un dosage de l'amylase sur le liquide de lame . Si tout se passe bien, l'ablation de l'Aspiration gastrique est possible a J4 en même temps que l'ablation de la sonde vésicale.

Réhabilitation

Les Boissons sont autorisées a J 5 ou J 6 en fonction de la reprise du transit. La Lame est mobilisée a cette date en l'absence d'anomalie sur prescription chirurgicale. La réalimentation est poursuivie progressivement en collaboration avec la diététicienne pour l'élargissement de l'alimentation. La lame est retirée à J 7 ou J 8. Le lendemain (J 9) un bilan est prescris comprenant BH-Amylase-Lipase-NG-CRP avec une Consultation d'endocrinologie si besoin (en cas de déséquilibre de la glycémie.Le cathéter central est retiré a ce moment (J 9)

Sortie

La Sortie est prévue dès le lendemain avec un rendez vous de Consultation avec le Chirurgien et si besoin avec l' endocrinologue (spécialiste du diabète)

Actus INTERVENTIONS

  • Trucs et astuces en chirurgie de l'obésité

    Cet article passe en revue les points techniques qui rendent plus facile une intervention cœlioscopique chez l'obèse. Ces...
  • Le "SADI"

    Le « single anastomosis duodéno-iléal » by pass encore appelé « SADI » est une nouvelle opération de l'obésité...
  • TUTO sur le BY PASS

    Cette intervention consiste en la réalisation d'un court circuit de l'alimentation. Elle est réalisée en coelioscopie...
  • TUTO sur la SLEEVE gastrectomie

    La sleeve gastrectomie (ou gastrectomie longitudinale) est une intervention de plus en plus pratiquée en France. Elle a...
  • Hernie hiatale de gauche à droite

    L'intervention consiste à réduire la hernie (remettre l'estomac dans l'abdomen) et à rétrécir l'orifice (rapprochement...

>> Toutes les actualités

Vidéos INTERVENTIONS