• Patient
  • IBODE
  • IDE

Hépatectomie droite

Une intervention délicate

Objectif et risques

L'opération consiste à enlever la partie droite du foie. Elle est réalisée dans la grande majorité des cas pour des tumeurs malignes primitives ou secondaires (métastases). Les principaux risques sont l'hémorragie avec nécessité de transfusion, la fuite de bile sur la tranche de section du foie et dans une moindre mesure l'insuffisance hépatique.

Technique opératoire

L'incision est en général une laparotomie sous-costale droite, plus ou moins élargie à gauche. L'intervention dure de 2 à 4 heures en fonction des patients. Le premier temps consiste à faire le bilan des lésions du foie par échographie et à mobiliser le foie en libérant ses attaches. Le chirurgien doit ensuite contrôler les vaisseaux qui alimente le foie pour limiter le saignement. Le temps le plus hémorragique est la section du foie lui-même qui est réalisée avec des moyens de coagulations modernes. L'absence de saignement et/ou de fuite de bile est vérifiée avant la fermeture de la paroi abdominale.

Suites opératoires

Le patient a un drain abdominal (lame ou tube) et parfois un drain biliaire qui permettent de vérifier que tout se passe bien à l'intérieur du ventre (pas de collection de sang ou de bile) et d'éviter l'accumulation de liquide pouvant s'infecter sur le site de l'hépatectomie. La sonde vésicale est laissée pendant 24-48H, la perfusion pendant 3 à 5 jours.

Les prises de sang permettent de contrôler l'hémoglobine pour démasquer un saignement qui entraine alors souvent un hématome dans le ventre et de vérifier la fonction du foie restant. En cas d'anomalie importante, un scanner abdominal pourra être demandé.

L'alimentation est reprise progressivement à J2, d'abord liquide puis solide. Le drain abdominal peut être retiré vers le 5ème jour en l'absence de bile. En cas d'écoulement de bile, le drain est laissé en place jusqu'à tarissement. Cette cicatrisation des canaux biliaires sur la tranche du foie est plus ou moins longue selon les patients, mais peut parfois demander plusieurs semaines. La fuite de bile (ou fistule biliaire) se manifeste quelques fois par de la fièvre, des anomalies de la prise de sang ou des complications respiratoires. Un scanner est alors demandé pour rechercher une poche de bile (biliome ) qui est drainé à travers la peau en radiologie.

Sortie

La sortie du patient est prévue entre J7 et J10 avec un arrêt de travail de 2 mois. Le traitement anticoagulant est poursuivi pendant 3 semaines.

A distance

Après l'hospitalisation, un rendez-vous de consultation est pris avec le chirurgien qui communiquera les résultats histologiques. Si un drain biliaire a été mis au cours de l'opération, il est retiré lors de cette consultation.

Actus INTERVENTIONS

  • Hernie hiatale de gauche à droite

    L'intervention consiste à réduire la hernie (remettre l'estomac dans l'abdomen) et à rétrécir l'orifice (rapprochement...
  • Chirurgie en "LIVE"

    La chirurgie en direct « live » offre à tous la possibilité de regarder la chirurgie en temps réel. Ce procédé montre...
  • Cure d’eventration par voie mixte

    Cette intervention comporte un temps de chirurgie classique et un temps de chirurgie cœlioscopique. La fin de l’intervention...
  • Le format "6K" en videochirurgie

    La technologie 6K est maintenant disponible depuis peu au bloc opératoire. Les chirurgiens se sont habitués à travailler...
  • Cholecystectomie chez le super-obèse

    La coelioscopie a transformé le pronostic de ce type d'intervention. Il n'est plus nécessaire de faire de grandes incisions...

>> Toutes les actualités

Vidéos INTERVENTIONS

>> Toutes les videos