• Patient
  • IBODE
  • IDE

Un parcours contraignant

Suivi post opératoire de la chirurgie bariatrique

De la qualité du suivi dépend la qualité du résultat à long terme de l'intervention. Les interventions de chirurgie bariatrique sont responsables d'une perte de poids prononcée et durable. Ces patients doivent impérativement être suivi par une équipe pluri-disciplinaire à la recherche de carence protéino-energétique mais aussi de carences vitaminiques.

Une dénutrition "PROGRAMMEE"

Le premier mois post-opératoire

Cette période est particulièrement éprouvante pour le patient. L'acte chirurgical modifie radicalement l'alimentation et rend totalement impossible les écarts alimentaires. Le caractère restrictif de la chirurgie est majoré par l'oedeme post opératoire qui augmente le caractère sténosant de l'anastomose gastro-jéjunale en cas de by-pass.

Les mois suivants

Après la première consultation chirurgicale post opératoire, il est souvent plus facile de s'alimenter mais les difficultés d'alimentation sont encore présentes. Le patient apprend à connaitre lui-même sa capacité gastrique et ressent uns satiété précoce pour une quantité d'aliment ingérée de l'ordre de celle d'un enfant de 3 ans. Il est important de ne pas surcharger l'estomac pour éviter la survenue de douleurs souvent suivies de vomissements alimentaires.

En cas de sténose

En cas d'intolérance alimentaire trop importante, le gastroentérologue pourra réaliser une fibroscopie de contrôle à la recherche d'une sténose . Il faut bien savoir qu'un certain degré de sténose est voulu par le chirurgien lors de la confection du montage chirurgical. Si visiblement le passage à ce niveau est trop étroit, une fibroscopie avec dilatation est possible et éfficace permettant de restaurer un confort alimentaire acceptable. Cet examen est fait sous anésthésie générale lors d'une hospitalisation en ambulatoire.

Suivi de la perte de poids

L'amaigrissement est rapide surtout les premiers mois (10 à 15 kg par mois). Il est très important de surveiller et de prévenir l'apparition d'une carence en lien avec cette perte de poids. La carence protéique se traduit rapidement par une baisse de l'albumine et de la pré-albumine.

En savoir plus: