• Patient
  • IBODE
  • IDE

une intervention de plus en plus pratiquée

Cure de prolapsus rectal sous coelioscopie

Cette pathologie rectale est plus fréquente que l'on ne croit et s'adresse a deux populations très distinctes. Il s'agit soit d'une insuffisance de moyens de fixation du rectum et cela touche alors plutôt l'homme jeune, soit c'est un défaut de fixation et de soutien du rectum par déhiscence du plancher pelvien et de l'appareil sphinctérien auxquels cas il s'agit plus souvent de femmes âgées.

But de l'intervention

L'opération consiste à refixer le rectum dans la concavité pelvienne grâce à une bandelette. Cette intervention ne nécessite pas de sonde gastrique. En revanche la sonde vésicale facilite l'exposition du pelvis et la dissection dans la cloison recto-vaginale.

  • En pré-opératoire

Avant l'opération, il est important de favoriser un transit régulier par la prescription de laxatifs. En général une ordonnance de duphalac a raison de un sachet trois fois par jour est suffisant. Le patient est hospitalisé la veille de l'opération. Il n'y a pas d'épilation à faire au niveau de l'abdomen ou du périné. Un lavement de type normacol est fait a 18h pour favoriser la vidange rectale. Ce lavement est renouvelé le matin de l'opération a 6h.

  • Suites opératoires

Les Boissons et  une alimentation légére sont autorisées le soir de l'opération et un laxatif est prescrit en systématique en post opératoire immédiat. La perfusion n'est utile que pendant les premières heures chez les patients les plus fragiles.

Dés le lendemain de l'opération un lever précoce est préconisé et l'alimentation solide est reprise en favorisant un régime riches en fibre. Pour cela une prise en charge diététique est souhaitable. La perfusion et la sonde vésicale sont ôtées. La sortie peut être envisagée vers le 2 ème ou 3 ème jour post opératoire. Pour les patients jeunes, en activité, l'arrêt de travail est de un mois.

  • Sortie

Le patient quitte le service avec des facilitateurs du transit (Duphalac), des antalgiques standards (Doliprane), des recommandations diététiques (régime riche en fibre) et un rendez vous avec son chirurgien. Un bilan fonctionnel rectal sera programmé (surtout pour les patients jeunes) à 3 mois avec un gastroenterologue.

Incidents et complications

  • Constipation sévère

C'est la complication la plus fréquente surtout en cas de dissection extensive du rectum. Elle correspond à un mauvais fonctionnement du rectum qui n'est plus capable d'évacuer correctement les selles. Cette complication est à redouter surtout en cas de transit lent avant l'intervention

  • Infections

Elle est à redouter chez des patients agés qui ont déjà subit une intervention par voie basse. La présence de corps étranger (bandelette) rend plus difficile le traitement qui comportera des antibiotiques.

  • Erosion de la paroi rectale

Cette complication peut survenir à distance de l'intervention. Elle se traduit par des douleurs rectales et des émissions de glaires. A l'examen par rectoscopie, l'extrémité distale de la bandelette peut être apparente. Le traitement consiste le plus souvent à enlever totalement ou partiellement la bandelette.

  • Troubles de la continence fécale et/ou urinaire

Bien que la pluspart du temps la continence fécal soit améliorée, ces troubles peuvent apparaître en post opératoire surtout lorsque la continence est quasi normale initialement. Ils peuvent se corriger secondairement grâce à une rééducation périnéale.

  • Troubles génito-urinaires

Ces problèmes surviennent chez les patients jeunes le plus souvent des hommes à bassin étroit. Le problème vient de la dissection du promontoire ou il se produit une lésion du plexus hypogastrique.

 

Actus INTERVENTIONS

  • Chirurgie en "LIVE"

    La chirurgie en direct « live » offre à tous la possibilité de regarder la chirurgie en temps réel. Ce procédé montre...
  • Cure d’eventration par voie mixte

    Cette intervention comporte un temps de chirurgie classique et un temps de chirurgie cœlioscopique. La fin de l’intervention...
  • Le format "6K" en videochirurgie

    La technologie 6K est maintenant disponible depuis peu au bloc opératoire. Les chirurgiens se sont habitués à travailler...
  • Cholecystectomie chez le super-obèse

    La coelioscopie a transformé le pronostic de ce type d'intervention. Il n'est plus nécessaire de faire de grandes incisions...
  • Chirurgie colique "single port"

    Cette technique est une évolution naturelle de la cœlioscopie digestive. La paroi abdominale n'est plus le site de multiples...

>> Toutes les actualités

Vidéos INTERVENTIONS

>> Toutes les videos